Objectif atteint : les deux plus hauts sommets du Canada!

Le 26 mai, j’ai terminé l’expédition « Tempête Yukon » avec non pas un, mais deux sommets atteints :  le mont Logan à 5959 mètres et le mont St. Elias à 5488 mètres d’altitude. Avec mon complice Bruno-Pierre Couture, nous avons réussi cet exploit en 6 jours. Nous étions au sommet du mont Logan le 20 mai et à la cime du mont St. Elias le 26 mai. Selon les recherches effectuées, un tel enchaînement des deux plus hauts sommets au Canada n’a jamais été réalisé. C’est une aventure exceptionnelle! Notre expérience et les conditions météorologiques favorables ont fait toute la différence! Nous avons quitté le Yukon avec un grand sentiment de fierté! 

L’ascension du mont St. Elias, à la frontière du Yukon et de l’Alaska, a été réalisée en seulement 44 h (total de 47,5 h aller-retour) avec un dénivelé de plus de 3400 mètres. Nous avons opté pour la face nord de la montagne, une voie rarement sinon jamais empruntée. La voie d’ascension normale sur l’arête nord-est semblait risquée. Nous avons observé que la face nord présentait une faille. Cette face est habituellement gardée par d’énormes blocs de glace qui menacent de décrocher à tous moments du sommet du mur à 50 degrés. Cette fois, il y avait un passage entre les blocs. Il fallait juste s’assurer de passer le moins de temps possible sur cette face et se faufiler dans le passage pour éviter une potentielle avalanche. Après plus de deux semaines en altitude, l’acclimatation était parfaite, ce qui a permis également de réussir ce deuxième exploit en peu de temps.

En ce qui concerne le mont Logan au Yukon, ce grand défi a été relevé en 15 jours. Il s’agit de la montagne la plus massive au monde en circonférence. Une autre première : utiliser des skis tractés par un cerf-volant sur le plateau sommital. L’ascension sur l’arête ouest, voie aussi rarement empruntée, a été faite à deux reprises. À 700 mètres du sommet, nous avons dû redescendre pour s’acclimater à l’altitude. Après une pause forcée de quelques jours et grâce à une saturation en oxygène convenable, c’était un nouveau départ pour une ascension dans le blizzard avec une température glaciale.  Rappelons que le mont Logan est situé dans le parc national Kluane au Yukon. Une trentaine d’alpinistes par année seulement tente l’ascension du mont Logan.

Je vous présenterai sous peu des conférences sur cette superbe aventure!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les Politiques de confidentialité et Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Des questions ? Nous avons les réponses !

Remplissez le formulaire et laissez-nous un message!
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et les Politiques de confidentialité et Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

    Merci à notre partenaire