Marquer l’histoire

Dringgg! Dringgg! Dringgg! Dringgg! Dringgg! Dringgg!

– Allo…, que je balbutie encore dans mon rêve.
– Chantal!!! Je t’ai réveillé en Ta, là, hein?!?, reçois-je d’une voix lointaine surexcitée
– Fred!!!
Mâchant tranquillement chaque syllabe et prenant un ton d’occasion:
– Je suis la première personne au monde à avoir atteint le centre de l’Antarctique en solitaire.
– Wow!!! Je le savais que tu y arriverais. Bravooooo!!!
– Merci!!! Ok, faque debout, j’te rappelle dans 20 minutes.
– Ok. Bravo Fred!!!
– Heille!!!
– Quoi?
– Merci pour tout!!!
– Merci à toi mon beau. Bravo!!! J’me lève.

Je sais, vous êtes impatients d’en savoir plus. Moi aussi, puisque lorsqu’il m’a brièvement reparlé, pas le temps de s’éterniser parce qu’un tel événement, ça arrive avec une tornade de travail. Alors bing, bang, on fait çi et ça, bonne journée, à bientôt! Une semaine normale de 50 heures qui se multiplie par 2 disons.

Il est 18h00 alors que je commence à vous écrire, chers supporters. Fred est encore au bout de son téléphone satellite jusqu’à sa dernière entrevue – la trentième – à 19h00, notre heure. Minuit chez lui. Vous imaginez qu’il n’a pas pu me téléphoner comme à l’habitude pour que je l’enregistre et écrive ce blogue. Mais vous avez assez attendu comme ça, alors je tenais à vous faire un immense coucou, chers supporters, à vous attester qu’il va bien, très bien même, incroyablement bien, aussi bien qu’un humain étant allé au bout du rêve de sa vie puisse aller. Et s’il n’a pas eu le temps de me le dire de vive voix, les quelques bribes qu’il m’a envoyées entre deux appels et un chocolat chaud ne laissent planer aucun doute. “As-tu chaud aux oreilles à force d’être au téléphone, toi? Moi non, j’en veux encore des entrevues!”

En son nom, je vous remercie d’être là. Chacun de vous êtes précieux, chaque commentaire que vous prenez le temps d’écrire remplira son grand coeur de joie lorsqu’il sera de retour dans sa maison dans les bois avec sa femme Caroline et leurs deux enfants et que, par un samedi tranquille, il mettra ses pieds sur son poële à bois pour vous lire un à un.

Je souhaite que de suivre cette aventure vous encourage vous aussi à poursuivre vos propres rêves, si grands ou si petits soient-ils.

À demain pour un blogue-audio régulier.

Making the history

Dringgg! Dringgg! Dringgg! Dringgg! Dringgg! Dringgg!

– Hello I say, still in my dream.
Chantal !!! I woke you up there, eh?!?, I get from an excited distant voice.
Fred !!!
Chewing slowly every syllable and taking a funny tone:
I am the first person in the World to have reached the Center of Antarctica alone.
Wow !!! I knew you would do it. Bravooooo !!!
– Thank You !!! Ok, wake up, I call you back in 20 minutes.
– Ok. Congratulations !!!
Yo !!!
– What?
Thanks for everything !!!
Thank you my friend. Well Done !!!

I know you’re eager to learn more. Me too, because when we briefly spoke again, we didn’t have much time to talk since such an event comes with a working tornado. Then bing, bang, we’ll do this and that and have a good day! From my side, sending the press release, the management of the interviews requests, social networks, the site, conference tickets, book-CD and DVD sales, and for him, his survival and taking care of the equipment in his cold home and granting interviews. Thirty in all.

It is 6:00 p.m. as I begin to write to you, dear fans. Fred is still on his satellite phone until his last interview at 19:00 our time. Midnight for him. You can imagine that he could not call me as usual for me to record him and write this blog. But despite it being special day in the life of Dion-Taillon tandem, you waited long enough, so I wanted to make you a huge hello, dear fans, to testify that he is well, very well, incredibly well, as well as a human being that just achieved the dream of his life can go. And if he has not had time to tell me in person, the few jokes he sent between calls leave no doubt: « Are your ears burning to be on the phone, you? Not me, I want more interviews! « 

On his behalf, I thank you all for being there. Each of you are precious, each comment you are taking the time to write will fill his big heart with joy when he returns to his house in the woods with his wife Caroline and their two children and that on a quiet Saturday morning, he will put his feet on his wood stove to read you one by one.

I wish that to follow this adventure will encourage you to pursue your own dreams, whether large or small.

See you tomorrow for a regular audioblog.

P1020779

24 réponses à “Marquer l’histoire

Vraiment un immense Bravo. Tu es un modèle et une inspiration. Continu de nous stimuler pour avancer! Le Collège Notre-Dame de l’Assomption est avec toi!

WOW!!! Bravo Fred pour avoir réussi ton défi!!! On savait que tu allais réussir et nous sommes très fiers de toi. Nous sommes contents pour toi et nous continuons à t’encourager jusqu’à la fin. Nous sommes avec toi !!!!
Adélie fait dire: Papa je suis très fière de toi et j’ai bien hâte de te revoir pour te faire le plus gros des câlins 🙂
Les amis de madame Caroline

Encore merci les amis d’encourager Frédéric et Adélie. Car elle aussi en ce moment vit un défi en l’absence de son papa. À partir de maintenant, Fred skie en direction du Pôle Sud, à quelques 900km du pôle d’inaccessibilité qu’il vient d’atteindre. Nous avons bien hâte de le voir. Sans doute ira-t-il vous saluer à son retour, si vous le voulez et si Madame Caroline le veut bien! 😉

Un mot: INCROYABLE!
Ha! Pis non , plusieurs:FÉLICITATIONS, WOW,EXTRAORDINAIRE, SENSATIONNEL, MERCI! Merci pour toute l’inspiration que tu nous donnes! Bon retour dans ta famille et amis!

Encore bravo Frédéric !! Merci de partager tout ça avec nous, depuis ta liste d’équipement jusqu’aux des moments plus difficiles en passant pas ton record !

Prudence et bon vent pour la suite!

n.b. Excellent votre livre M. Bourdeau! Je ne connaissais pas, je me le suis procuré et j’ai passé à travers cette fin de semaine, très inspirant et instructifs. Je ne peux m’empêcher d’en faire la promotion même si je ne vous connais pas… http://www.jcl.qc.ca/detail_livre/surviethon-vingt-cinq-ans-plus-tard/

Bravo! Mille fois Bravo.
Tu vas nous manquer lorsque tu quitteras la banquise.
Ton expédition est comme un merveilleux téléroman que l’on suit à chaque jour.
Reste à savoir maintenant, où tu comptes nous emmener la prochaine fois.
Où que tu sois le 25 décembre, passe un merveilleux et Joyeux Noël .
Estelle Leblanc

Wow!!! Incroyable! Félicitation de la part des Scouts francophones de Calgary. Nous suivons ton bloque et sommes extrêmement fiers que tu sois notre ambassadeur! R Cyr, Chef de groupe

Bonjour Frédéric!

Je vous ai suivi du début (préparatifs) jusqu’à maintenant! Je me suis fait plutôt discret. Alors, je voulais simplement vous dire un immense bravo, tout aussi discret.

Vous donnez le goût à plusieurs personnes de se dépasser.

Merci!

Jean

Aller au bout de ses rêves, le plus beau cadeau que l’on peut s’offrir à soi-même, et que la vie nous permet de réaliser. De tout coeur, félicitations, Frédéric Dion 🙂

Wow! Je suis sans mot et remplir d’admiration! Merci de partager avec nous tous ton rêve et merci de nous donner le courage d’oser à notre tour! Merci pour tout!!!!

Bravo… C’est incroyable de savoir que tu es avec Lénine dans le milieu de l’Antartique… Dis-lui bonjour pour moi…
Prend le temps de nous revenir en bonne et due forme… toute d’une pièce… et en santé…
Félicitations pour ton exploit et merci de nous avoir inclus dans ton rêve…

Bravo Frédéric !

Et merci pour l’inspiration. Merci aussi de nous rappeler que nous pouvons aussi inspirer les gens autour de nous en poursuivant nos rêves.

Bon voyage vers le pôle sud géographique, et bon retour auprès de tes proches.

Au plaisir de te rencontrer et d’entendre ton histoire lors d’une prochaine conférence.

Bravo Frédéric!
Comme les autres avec lesquels tu as jadis vécu une autre belle aventure, j’ai suivi ton blog assidument, et même si tu ne t’étais pas rendu où tu le souhaitais, cette expédition en elle-même est déjà un exploit et un défi inimaginable pour un humain normal !
Alors WOW!
J’ai plaisir à imaginer ton euphorie-plaisir… Tu nous donneras sûrement toi-même les mots pour ce que tu ressens. Félicitations!
Elza

J’aime les explorateurs
Déjà à l’école, Stanley et Livingstone me faisaient rêver.
J’ai suivi les aventures de Bertrand Piccard et son ballon, celles de Mike Horn et ses périples à travers le monde, celles d’Erhard Loretan alpiniste incroyable, et celles d’autres femmes et hommes inspirants qui parcourent la planète en réalisant autant d’exploits absolument fantastiques qui me font rêver et me laisse admiratifs.

Et puis un jour, au détour du web, j’ai découvert Frédéric Dion qui courait.
Depuis, j’ai la chance de pouvoir suivre l’odyssée de celui qui fait partie de cette élite qui nous insuffle, à nous aussi, ce goût de nous dépasser.

Lorsque j’ai annoncé à mes enfants (19 et 21 ans) que tu avais atteints le pôle, ils s’en sont réjouis avec moi, mais surtout…je n’ai pas eu besoin de préciser, car ils savaient déjà qui était Frédéric Dion, cet explorateur qui maintenant fait partie de l’histoire.

Sois prudent et bon retour chez vous.

BRAVO! CHAMPION!! j’admire!
quel courage, quelle ténacité, quelle bravoure!!! remarquable!
merci pour cet exemple+++ beau témoignage!
MERCI pour cette belle aventure!

Bonjour FRÉDÉRIC encore 1000 BRAVOS pour être arriver au bout ton rêve…Bonne continuité ……reste PRUDENT
et à bientôt tes amis de SAINT-FÉLICIEN
ARMAND et LISE xxxxx

Coucou Fred,
Bravo, je te le redis, tu peux être fier de ton exploit. j’ai une pensée pour Caro, tes puces et des parents qui eux aussi peuvent être fiers de toi, de tes convictions, de tes entêtements et de ta détermination, allez jusqu’au bout.
Bravo à toi et à eux et merci pour nous avoir fait partager ces moments inoubliables.
Grâce à toi, l’Antarctique nous aussi nous y étions, mais… au chaud devant notre écran.

Bisous. Prudence encore et bon courage pour ta fin de parcours.
Monique

Félicitation mon homme, tu es un vrai. Bien hâte d’échanger avec toi sur cette expérience.

Cette victoire et ton amour pour la vie font revenir cette phrase de Gaston Courtois, « La joie s’acquiert. Elle est une attitude de courage. Etre joyeux n’est pas une facilité, c’est une volonté. »

Merci vieux. Tu nourries l’inspiration de révéler le meilleur en nous et cà, c’est le top du top.

Bon retour Gaston, ce sera le moment où cette « Volonté » t’appelera une fois de plus à plonger dans le précieux qui t’habite.

Ti voglio bene

Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des questions ? Nous avons les réponses !

Remplissez le formulaire et laissez-nous un message!
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Merci à notre partenaire