Mon royaume pour un barista

Mon royaume pour un barista

Deuxième matin, je donnerais mon empire pour un café… avec de la crème fouettée… quatre sachets de sucre… et quelques flocons à l’érable en légère suspension au-dessus des nuages. C’est de cela dont j’ai envie, mais vraiment envie ! L’odeur du café sur le bord du feu, la paix de la nature dans le plaisir gustatif du sucre et de crème, la chaleur de la tasse dans ma main, ce doux réconfort pour l’âme lorsque la boisson chaude envahit le corps. J’en rêve. À droite, à gauche, pas de café… C’est dans ces moments-là, en plein cœur de l’aventure, que toutes les vertus du monde moderne se justifient. Non, l’homme n’est pas une créature qui endure bien la souffrance et l’être humain équilibré fera tout en son pouvoir pour l’éviter. Par cette dernière affirmation vous en déduirez que j’avoue ne pas être équilibré… Pensez ce que vous voulez, peu m’importe, mais pour l’amour du ciel, trouvez-moi un café !

L’idée d’une orgie de bouffe commence à naître aussi dans mon esprit. La faim disparaît dans l’action, mais dès que je me repose, mes boyaux se tordent, mon estomac hurle. Hier, j’ai voulu assommer un castor avec ma pagaie, mais je n’ai pas pu le rejoindre avant qu’il ne plonge. Je demeure alerte pour trouver un porc-épic à trucider. Pas de chance pour la pêche, les eaux de la rivière sur laquelle je circule sont brunes et je suis certain qu’aucun poisson ne verra mon appât. Il faudra m’expliquer pourquoi les rivières du Yukon sont parfois rouges, bleues, blanches ou beiges. Je ne comprends pas…

Parlant de couleur, on dit bien que la nuit, tous les chats sont gris. Mais ce qu’on ne dit pas, c’est que les chats deviennent rapidement des monstres capables de vous foutre une trouille mémorable. Ce fut le cas durant la nuit, alors que j’ai été réveillé par un bruit inexplicable juste derrière moi. Dans les profondeurs des ténèbres, j’ai entendu des pas, une marche rapide, comme si quelqu’un courrait à vive allure dans mon dos. Puis, le silence. J’ai bondi ! Frappant sur mon packraft comme sur un tambour, sifflet dans la bouche, j’ai répondu au bruit inquiétant en mimant entièrement, à moi seul, la totalité du défilé du Carnaval de Québec. J’ai crié comme un perdu (car c’est un peu mon cas), hurlé ma peur et réveillé la moitié du Yukon. Je vous jure, la nuit, l’imagination s’enflamme ! Et puis, il faut bien s’en rendre compte, je suis en territoire hostile et les grizzlis existent bien ! Alors, j’ai hurlé !

Après mon spectacle improvisé d’arriéré mental en crise psychotique, j’ai écouté les bruits de la forêt… le silence. « Voilà du bon travail mon Fred ! » me suis-je félicité en me donnant une petite claque sur l’épaule. « Tu iras voir les pistes demain pour savoir ce que c’était », ai-je ajouté pour conclure cette impressionnante conversation avec moi-même.

Quelle ne fut pas ma surprise de trouver ce matin des traces d’ours, de loups et de caribous, mais aucune piste fraîche de la nuit. Puis, non loin de moi, j’ai vu quelques roches dévaler une pente pour venir terminer leur course dans un ruisseau. J’ai tout de suite reconnu le bruit de la veille… À l’évidence, j’ai eu peur d’un mini éboulement de petites pierres inoffensives. Que cela leur serve de leçon à ces roches ! On n’effraie pas Fred Dion sans que celui-ci vous fasse peur à son tour. Bref…

Je me demande comment sera la journée, car celle d’hier ne fut pas de tout repos. J’ai navigué à travers des canyons au-delà desquels il ne m’était pas possible de voir si un rapide infranchissable ou une chute importante se dressaient devant moi. Les portages sont fatigants et l’idée de risquer une descente trop hasardeuse me guette. Je dois contrôler ma proverbiale impulsivité pour espérer atteindre la civilisation.

Au fait, avant de partir pour une nouvelle journée, je prendrai bien un café, moi. Avec beaucoup de crème fouettée…

Fred en trois points : 

Moral : 8 sur 10
Physique : 7 sur 10
Ce qui lui manque : Son café bien chaud

Capsule de Fred ayant servie à l’écriture de ce texte :  

Bandeau conférence

30 réponses à “Mon royaume pour un barista

Bonjour, je te suis à chaque jour et je ne comprend pas le but de cette aventure, tu as une femme et des enfants, pour quoi prendre de si gros risques, je te souhaite quand même bonne chance. Une veille mamie

Allô Fred
J’ai suivi tout de toi depuis la toute première aventure et lorsque tu écoutes ton instinct
Tu y arrives alors je crois que tu y arriveras ! Lâche pas nous sommes une grosse gang avec toi à t’entourer d’ondes positives 🙂

Je suis heureux Fred de pouvoir suivre ton périple qui est tout simplement fascinant.

J’ai eu le plaisir de te voir et t’entendre lors de l’enregistrement de l’émission C’est déjà Dimanche lors de laquelle nous avons pu te découvrir.

Grâce à tes récits quotidiens et les cartes GPS, nous demeurons en contact avec toi et nous participons à notre manière à ton extraordinaire aventure.

Au plaisir de te lire chaque jour !

Je vais essayer d’écrire le plus souvent possible. C’est ce que je souhaiterais si j’étais vous. Alors je vous envoie un café par courriel. Bon, ce n’est pas aussi chaud car il y a toutes les ondes et la fibre optique mais c’est mieux que rien! Je fais le meilleur cappuccino, un expresso bien fort, un lait chaud bien mousseux, avec chocolat sur le dessus! En en bonus, je fais suivre une part de mon gâteau aux bananes.

Promis, c’est la dernière fois que je parle de bouffe avant votre retour! 🙂
Bonne journée Frédéric!

Salut Fred,

Oublie café et crême … ce n’est pas bon pour ta diette anyway ! ;0)

Focus et ENJOY !!

Gilles
N.B : Selon moi … ce n’est pas parce que l’eau est brouillée que les poissons ne trouveront pas ton appât … pourquoi ne pas essayer. Exemple une ligne à la dérive pendant que tu pagaies.
Bonne route !

6:45hrs. lundi matin, mon café est trop sucré mais je vais le boire à ta santé puisque tu l’aimes sucré………………..Suis toujours avec toi en pensées ……………………..Continue, si c’est juste le café qui manque c’est bon signe XOXO Une vieille admiratrice =)

Coucou mon Fred !
Dimanche 21 août 2016
À tous les jours j’ai déjà hâte de lire le suivi de ta journée/nuit !
Comme là maintenant hehehe…..quand je vais prendre mon ptit café du matin avec de la crème…..je vais penser à toi et me rappeler que ce sont de petites choses anodines de la vie qui nous rendent heureux ! J’apprécie donc doublement !
À demain xxx

On te suit Fred…depuis le douillet confort de notre maison. Tu es le président d’un pays qui s’appelle le « Courageistan ». Guy Dumais (Cégep Shawinigan)

Merci pour la carte! Aurons-nous aussi les coordonnées? J’aimerais suivre à la trace, sur une carte topo, le trajet avec ma troupe d’éclaireurs.

Tiens bon Fred, désolé pour le café je ne peux te l’apporter alors je le boit à ta santé 😉
Accroche toi la chance souris aux audacieux il parait alors tu trouveras à manger bientôt.
Une grande partie du Québec, en tout cas de la Mauricie est avec toi en pensée.

À pareil date l’an passé j’étais sur la Dempster ( Yukon et T.N.O ) à vélo et ma rencontre avec un grizzly mâle s’est bien déroulé. Sans issue et après tous les moyens à ma disposition, la bête refusait de quitter la route. Moi et mon partenaire de voyage avons dû se résoudre à continuer à rouler. Avons passé à 3 m de lui, il s’est assis et nous a laissé passer en nous observant. J’me permets de croire qu’il était bien rassasié en raison de la saison chaude qui tirait à sa fin, alors à moins de surprendre le grizzly tu devrais être tranquille… Bonne 2 ième journée !

Bon matin Fred, moi j’ai eu mon café ce matin en lisant ma Presse…à partir de demain matin et pour le reste de ton expédition je vais savourer pleinement mon café avec une pensée pour toi! Bonne aventure et surtout de mémorables expériences!

Mon cher Fred , tu as toute mon admiration pour le courage dont tu fait preuve. Lequel parmis nous oserais tenter cette aventure ?
J’aimerais bien qu’on te fasse parachuter un Thermos de café!
D’ici là je ne peux que t’envoyer des ondes positives, c’est bien peu, mais avec internet haute vitesse, tu devrais les recevoir sous peu ( ha, ha ! )
Salut l’aventurier !

Quelle aventure extraordinaire! Renouer avec le vrai humain! La terre offre tout ce dont tu as besoin. Bien sûr, facile à dire hein? Je ne suis pas au Yukon!!!
Lyne

Dis-moi Fred, ces textes sont-ils bien les tiens? Est-ce ta véritable plume?
Par ce que si c’est le cas, j’achète ton prochain livre, et le dernier: « Maudits estr…. » (ou de quoi de même!) sur le champs!!!
Quel plaisir de te « suivre » dans ta grande aventure! Entk, je ceois quecette « narration » écrite y est pour beaucoup!!
Bon, je dois tw laisser, j’ai un bon café chaud et surtout bien odorant qui m’attend! Oh! …y a de la crème fouettée bien fraiche dessus! Hummmmmmmm!
Bonne chance!
N.b: N’oublies pas: la nuit, tous les chats sont gris. Oui, mais un chat reste un chat…..

J’ai hâte que tu trouves de la nourriture à te mettre sous la dent. Je souhaite que tu puisses te concocter une entrée de moustiques grillées avec un bon fish and …….et pourquoi pas une belle surprise pour une journée dominicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des questions ? Nous avons les réponses !

Remplissez le formulaire et laissez-nous un message!
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Merci à nos partenaires