Dents de scie

Récapitulons. Jeudi passé, tout était numéro 1. Samedi matin, ouf! Le Nouvelliste et Météomédia annoncent que vendredi fut « atroce » pour Fred. Eh oui, la brisure du kayak s’était agrandie d’un autre 30 centimètres.

Le Mauricien a donc consacré sa journée de samedi à tenter de régler cet ennui récurrent une fois pour toutes. Pourquoi nager à contre-courant? Tu veux te couper en deux? Allons-y! Devant la méga fissure, Frédéric a sorti rien de moins que la scie! Avec les deux bouts du bateau, il en a créé un plus petit, insérant les pièces l’une dans l’autre. Ensuite couture, vis en-dessous et merci bonsoir. Un petit 7 heures bien investi. Considérant que la charge diminue à mesure qu’il se nourrit, l’aventurier a bon espoir de faire un bout. Et il est prêt à récidiver s’il advient une nouvelle faille. Merci la scie.

Hier, jour 14, le réparateur athlète s’est retrouvé dans une bulle de calme après les tempêtes… À son dire, il a passé une « petite journée très tranquille ». Le vent se faisait rare, alors l’aventurier est satisfait d’avoir parcouru 17km. Il préfère préserver son énergie pour le retour des vents plus sérieux. Ce fut donc jour de grand bain! En l’absence de feux à éteindre, l’ami Fred s’est permis un « summary wash », qu’il appelle. Et non, il ne trouve pas que c’est trop froid pour l’exercice grâce au brûleur qui lui procure à la fois eau chaude et chaleur dans sa maison de toile.

Et il se sent comment le Fred tout propre aujourd’hui? « J’ai un bout de fait, j’ai eu le temps de m’ennuyer, mais je n’ai pas la moitié de faite encore et il reste beaucoup de journées devant moi. C’est la période la plus difficile, un moment ingrat comme l’adolescence. Ça ira mieux dans une semaine. » Mais lorsqu’il revient dans le moment présent, il est à même d’affirmer que le moral est très bon. « J’ai eu une petite journée, j’ai écouté de la musique et j’ai bien soupé – fromage et crevettes -. » Et bonus non négligeable, il bénéficie de plus d’ensoleillement à mesure qu’il approche du pôle sud d’inaccessibilité. Ses nuits dans le congélateurs semblent donc une histoire passée.

Il est minuit chez lui, Fred est couché. « Mais si le vent se lève, je démonte tout et je repars! », qu’il lance avec sa fougue habituelle.

La chanson du jour: Where is my mind – Pixies
Audio: 20141123Fr

Sawtooth

Let’s recap. Last Thursday, everything was number 1. Saturday morning, what?! Le Nouvelliste and Météomédia explain that Friday was « atrocious » for Fred. Well, the breaking of the kayak had grown another 30 centimeters.

So Saturday was devoted in trying to set this recurring nuisance once and for all. Why swim against the tide? You want to cut yourself in half? Allright! In front of the super crack, Frédéric used nothing less than the saw! With the two ends of the boat, he created a smaller one, inserting parts into each other. Then sewing, screws underneath and thank you goodnight. A seven hours well invested. And as the burden decreases as he eats, the adventurer is hopeful it will be ok. And he is ready to redo it if a new flaw appears. Thank you saw.

Yesterday, day 14, the repairman athlete ended up in a bubble of calm after the storms… In his words, he spent a « very quiet day ». The wind was low, so the adventurer is pleased to have traveled 17km. He prefers to preserve his energy for the return of the more serious winds. So it was the big bath day! With no fire to put out, our friend Fred offered himself a little pampering that he calls « summary wash ». And no, he doesn’t find it too cold as the burner provides both hot water and heat in the canvas house.

And how does the all clean Fred feels now? « I have a piece done, I had time to miss my family, but not half is done yet and there are still many days in front. This is the most difficult period, a thankless moment as teenager years. It will get better in a week. » But when he returns to the present moment, he is able to say that his morale is very good. » I had a small day, I listened to some music and had a good dinner – cheese and shrimps -. » And substantial bonus, as he approaches the South Pole of Inaccessibility, he benefits of more sun. His nights in the freezer seem to be a past history…

It’s midnight for him so Fred is into bed. « But if the winds pick up, I disassemble everything and I’m going further« , he launches with his usual enthusiasm.

The song of the day: Where is my mind – Pixies
Audio: 20141123En and 20141123En2

Freddodo

11 réponses à “Dents de scie

Presque la moitié du parcours à l’aller de fait si j’ai bien compris. C’est étrange d’être au chaud à écrire alors que tu es dans un monde si différent, immergé dans une autre réalité plus proche du rêve que tout autre chose. Bonne suite dans ton projet facisnant. Je voulais m’ajouter à ceux-là qui te disent: « Je suis avec toi. Je pense à toi. « 

Petite confusion sur la distance totale : il est indiqué sur la carte que le trajet est de 1700 km, tandis que dans le texte on dit : « Le centre de l’Antarctique ou «Pôle Sud d’inaccessibilité» se situe à 1850 km de la base de recherche russe Novolazarevskaya d’où l’aventure de Frédéric commencera. ». Comment explique-t-on les 150 km de différence?

Wow, t’es vraiment un exemple de persévérance, d’ingéniosité, de débrouillardise ! C’est toujours aussi magnifique de voir ta progression avec toutes les contraintes et les beaux moments de ravissement et all the moods you can get into ! Je partage tout ça avec ma famille surtout avec mon gars de 14 ans, chef de patrouille, avec les Aventuriers de la 181e Scout Saint-Théophile. Je suis persuadé que tu pourras en inspirer plus d’un! On est avec toi, même au chaud de la région de Laval ! As-tu pu contempler quelques étoiles et en prends-tu en photo ? Et Chantal, bon courage à toi aussi avec les petites !

Bonjour! Je ne suis pas la conjointe de Frédéric mais bien sa chargée des communications. Sa femme, Caroline, est psychologue à temps plein et s’occupe des petites cocotes en l’absence du papa. Je vais demander à Fred pour les photos d’étoiles. Sûrement qu’il en a prises. Merci! Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des questions ? Nous avons les réponses !

Remplissez le formulaire et laissez-nous un message!
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Merci à notre partenaire