Sortir au froid?!?

Dehors, il neige et moi je pianote ces mots sur mon clavier. Encore une fois, l’hiver reprend inexorablement ses droits sur notre beau territoire. Que pouvons-nous y faire? Ces flocons sont là pour rester jusqu’au printemps. Certains vont s’enfuir dans le sud. D’autres vont râler, rester, se mettre en position fœtale, du moins mentalement, et tenter d’oublier le froid à coup d’activités intérieures. Puis, il y a ceux qui ont compris que le bonheur tient d’abord dans l’ici et maintenant. Toute cette neige referme un potentiel infini de bonhomme de neige, de glissade, de ski… Bref, de joie, de rires, de lumière! Ces gens sont fébriles dès qu’ils entendent les mots tempêtes et accumulation.

Merci à toi mère Nature de nous révéler nos paysages sous des formes aussi magnifiques et différentes saison après saison! Soyons positifs à l’entrée de ce passage obligé dans notre coin du monde. Nous ne pouvons pas choisir tout ce qui nous arrive dans la vie, mais nous pouvons au moins choisir notre réaction par rapport à ce qui nous arrive. Apprécier l’hiver est d’abord une question d’attitude. Être positif c’est un choix libre que chacun peut faire. J’aborde ce sujet lors de mes conférences en entreprises et dans les écoles. En utilisant les recherches de la psychologie, j’explique à mon public que la pensée génère l’émotion, qui à sont tour génère le comportement. Alors, si vous désirez passer une magnifique saison froide. C’est possible! Trouver des raisons d’aimer l’hiver (pensées) vous rendra plus heureux (émotion) et vous fera sortir (comportement).

Faites consciemment le choix d’apprécier le potentiel qui s’offre à vous de l’autre côté de la fenêtre. Ensuite, passez à l’action! Habillez-vous chaudement et goûtez au plaisir de jouer dans la neige. Au moment  rentrer avec vos jolies pommettes rouges pour boire un bon chocolat chaud, je vous défie de dire que cette expérience était désagréable au final.

Osez l’aventure! Passez à l’action!

Photo : Yan Turcotte. Frédéric et Adélie Dion creusant le quinzee (igloo) qui allait leur servir d’abris pour la nuit lors du camporee des scouts de la St-Maurice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des questions ? Nous avons les réponses !

Remplissez le formulaire et laissez-nous un message!
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Merci à nos partenaires