Commandite-vous?

Presque à chaque jour, je reçois des demandes de gens passionnés qui désirent se lancer dans la réalisation d’une première grande aventure commanditée. Au cours des prochaines lignes, je vais tenter de vous résumer mes connaissances dans ce domaine.

Il faut d’abord définir ce que vous voulez vraiment. Est-ce un commanditaire ou un mécène? Ce dernier est  une personne, une entreprise ou un organisme qui a les moyens d’encourager votre projet sans demander une contrepartie. C’est évidemment ce que plusieurs personnes désirent, mais c’est aussi ce qui est le plus difficile à trouver. Un certain nombre d’aventuriers ont bénéficié du mécénat dans l’histoire : Ernest Shakelton, Mike Horn, Bernard Voyer…  J’ai aussi eu cette chance, mais à une échelle plus modeste.

Commandite

Une commandite est, à mon avis, un contrat d’échange de services. Le commanditaire s’attend à un profit ou à une reconnaissance d’une façon ou d’une autre. Une commandite nécessite une entente claire, c’est-à-dire un contrat, ainsi qu’un suivi avant, pendant et après l’activité. Tout cela demande beaucoup de temps et de connaissances. À moins d’avoir une bonne expérience dans le domaine, je déconseille la commandite complète. Il existe des alternatives moins engageantes. Vous pouvez par exemple demander  à un fournisseur de vous accorder un prix réduit (coûtant) en commandite et payer le reste de la facture. Cette transaction vous sauvera beaucoup d’argent et vous délestera de la pression de produire un résultat puisque la commandite n’aura pratiquement rien coûté au fournisseur. Assurez-vous d’être au même diapason que votre commanditaire sur les résultats espérés (contrat).

Travail

Pour amasser de l’argent, je vous suggère plutôt d’envisager un travail. Si on considère le temps de production d’un plan de commandite, la recherche de commanditaires potentiels, les déplacements, le suivi et les autres démarches, il est rare qu’une heure d’effort vous rapporte autant qu’un travail, même si ce dernier est au salaire minimum. Il s’agit ici du vieil adage toujours véridique « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ».

Par exemple, certains alpinistes québécois ont cumulé les heures de travail rémunérés afin d’avoir les fonds nécessaires pour financier leurs expéditions en Himalaya.

Il va sans dire qu’il est plus facile d’être commandité lorsque l’on est médiatiquement reconnu. Effectivement, si l’on se met à la place du commanditaire, il devient avantageux de s’impliquer avec une personne qui a déjà prouvé sa capacité à obtenir l’intérêt des médias, le plus grand bénéfice de commanditer quelqu’un étant de bénéficier d’une visibilité.

Articles promotionnels

Une autre façon d’amasser des fonds qui s’est avérée très efficace dans mon cas est la vente d’articles promotionnels. Les chandails, billets de tirage et autres articles se vendent avec un bon profit et vous permettent de faire connaître facilement votre projet. Vos proches peuvent vous donner un coup de main pour la vente: le plus beau cadeau que l’on puisse faire à une personne que l’on aime, c’est de l’encourager dans ses rêves, ses passions. Ici, la créativité n’a pas de limite!

Financement participatif

Avec le développement des réseaux sociaux, le financement participatif (crowdfunding) donne des résultats parfois surprenants! Je n’ai pas d’expérience dans ce domaine, mais je dois avouer que plusieurs histoires de levées de fonds miracles me portent à envisager cette option plus sérieusement. La rameuse océanique Mylène Paquette a récemment obtenu le soutien de centaines de personnes pour son projet de traversée de l’Atlantique à la rame (http://www.mylenepaquette.com/).

Aide publique

Vous pouvez aussi faire des démarches auprès d’organismes et de personnalités publiques. Pour mes projets, j’ai obtenu une aide significative du Carrefour jeunesse-emploi et de députés. Ces gens sont au courant des programmes disponibles et peuvent vous accompagner dans vos projets.

Garder courage!

Le financement d’une aventure est, à mon avis, l’étape la plus éprouvante du projet. Par contre, ce sont les difficultés qui donnent de la valeur à l’accomplissement.

J’espère que ces quelques trucs vous seront utiles dans la réalisation de vos rêves. N’oubliez pas que les seuls obstacles à nos réalisations de demain sont nos doutes d’aujourd’hui.

L’auteur :

Retrouver la civilisation après s’être fait larguer les yeux bandés dans le nord du Québec sans carte, sans GPS et sans nourriture, courir 33 marathons en 7 semaines de Gaspé à Ottawa et naviguer des milliers de kilomètres sur l’océan sont des aventures totalement différentes. Et pourtant, il ne s’agit que de quelques défis réalisés par Frédéric Dion au cours des 10 dernières années.

À 35 ans, il a donné plus de 1000 conférences dans les plus grands réseaux de la francophonie : Les grands explorateurs au Québec, Connaissance du monde en France et en Suisse ainsi qu’Exploration du monde en Belgique et au Luxembourg.

2 réponses à “Commandite-vous?

Bonjour Frédéric,
je suis vraiment déçu car j’ai manqué votre conférence sur les commandites lors du Festival Plein Air et voyage. J’ai inversé la date avec un autre atelier… Grrr…

Je voulais savoir si vous allez donner à nouveau cette conférence bientôt ou s’il est possible de bénéficier de votre expérience d’une autre manière?

Bonjour Alexandre,

Je te préviens dès que j’offre une autre classe de maître sur ce sujet. Entre temps, si tu as des besoins n’hésite pas à m’appeler. Mes coordonnées sont sur mon site Internet. Au plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des questions ? Nous avons les réponses !

Remplissez le formulaire et laissez-nous un message!
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Merci à nos partenaires