Sauvetage

L’aventurier Québécois Frédéric Dion porte secours à neuf skieurs russes coincés dans les Alpes françaises!

Article : Association des Scouts du Canada (Mari-Hélène Guigère)


Michaël, Sergueï,  ainsi que sept autres membres d’un groupe de skieurs russes ont eu la frousse de leur vie, le mardi 12 mars, alors qu’ils se sont retrouvés bloqués sur un glacier de 3500 mètres, en plein cœur des Alpes. Heureusement, l’aventurier Frédéric Dion et son coéquipier d’expédition Mathieu Pronovost, tous deux âgés de 35 ans, ont réussi à les secourir et à les ramener sains et saufs à leur refuge.

« Il était environ 16 h et nous venions de rentrer d’une intense course d’acclimatation dans les arêtes, près du glacier de la Vallée Blanche, situé sur le versant sud de l’Aiguille du Midi », raconte Frédéric. « Nous étions fatigués et surtout affectés par l’altitude », poursuit-il. En compagnie de deux amis, Mathieu Pronovost et Philippe Baribeau, Frédéric Dion a remarqué qu’un groupe de skieurs s’était immobilisé un kilomètre plus bas. « Ils étaient éparpillés sur le glacier et faisaient de grands signes dans les airs avec leurs bâtons », explique-t-il. « On a rapidement compris qu’ils étaient en détresse. Les conditions météorologiques se dégradaient et la nuit allait tomber. On savait qu’on n’avait pas beaucoup de temps pour réagir ».

Frédéric a pris avec lui quelques vêtements chauds, de l’eau et de la nourriture puis a chaussé ses skis pour tenter de rejoindre les skieurs. Une fois plus près, il constata que le groupe était réellement mal en point. « Il y avait un homme âgé de 75 ans qui n’arrivait plus à avancer sans tomber tous les dix mètres, ainsi qu’un jeune garçon d’environ onze ans qui avait très froid », continue-t-il. « Les skieurs parlaient uniquement russe, mais j’ai compris qu’ils s’attendaient à une descente beaucoup plus classique et qu’ils étaient totalement dépassés par la situation ». En effet, le groupe s’était retrouvé à son insu dans une descente de 21 km avec un dénivelé de 2800 mètres. « C’est un défi physique considérable et il vaut mieux être équipé de matériel d’alpiniste pour cette descente parsemée de crevasses, avec des risques réels d’avalanches », souligne Frédéric Dion.

Frédéric contacta alors le peloton de gendarmerie de haute montagne par téléphone cellulaire. « Impossible pour eux de venir les secourir en hélicoptère, car la tempête se levait ». De plus en plus nerveux, les skieurs commençaient à paniquer et à se disputer entre eux. « Pour les occuper et aussi dans l’éventualité où ils doivent passer la nuit sur le glacier, je leur ai demandé de commencer à se creuser un trou pendant que je réfléchissais à une solution avec les gendarmes », explique Frédéric.

Les gendarmes ont finalement réussi à contacter les coéquipiers de Frédéric, restés au refuge. Mathieu Pronovost a accepté de venir aider Frédéric à sortir les skieurs de leur sérieux pétrin. « J’avais surtout peur pour le vieil homme qui était complètement épuisé. Je l’ai fait boire et manger, et il a repris un peu de force », indique Frédéric.

Les deux jeunes hommes ont attaché les dix skieurs les uns aux autres à l’aide d’une corde. « On a doucement réussi à les ramener au refuge, pas à pas. On a pris presque deux heures pour remonter. On a évité le pire, car la nuit tombait et on savait que sous la neige, il pouvait y avoir des crevasses de plus de 60 mètres! »

Le lendemain matin, des guides sont venus chercher les Russes, qui ont remercié chaleureusement leurs sauveurs, la main sur le cœur. « On s’est compris, même si on ne parle pas la même langue », confie Frédéric Dion, avec encore beaucoup d’émotion.

3 réponses à “Sauvetage

Traduction : L’ensemble du groupe de skieurs à Saint-Pétersbourg (Russie) à dire merci à Frédéric Dion pour l’efficacité de la mission de placer chacun d’entre nous dans le « havre de grimpeurs», et heureux d’offrir le haut de la vallée, pour l’hospitalité et l’hôtel hôtesse chaleureuse »Cosmigues Refuge 3613 m »et tous les amis Frédéric Dion Cordialement Sergey Tufts

Привет Фредерик ! Сегодня встречались всей командой тебе большой привет от всех Как у тебя дела ? sergey

Traduction google : Salut Frédéric! Aujourd’hui, toute l’équipe a rencontré un grand bonjour à tous Comment faites-vous?

Bonjour Sergey! Ça va très bien! Le reste de notre voyage s’est très bien déroulé.
Здравствуйте Сергей! Это будет очень хорошо!Остальной части нашей поездки прошло очень гладко.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des questions ? Nous avons les réponses !

Remplissez le formulaire et laissez-nous un message!
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Merci à nos partenaires